04 août 2007

Ça sera pour une autre fois…

Mercredi après-midi
 

Douleur,

Une tache de sang dans ma culotte, minime, légère,

La journée passe sans trop d’inquiétude, pas de sang,


Mercredi soir


Une tache de sang, plus importante, à peine rosée, de la taille d’une pièce de monnaie,

Appel hôpital, on me dit d’attendre, de venir dans la nuit si ça va mal,

On réfléchit, j’habite trop loin pour prendre la voiture, trop loin pour attendre,

Tant pis, appel de l’ambulance,

Trajet pluvieux, un bel arc en ciel, je croise les doigts pour un bon présage (ça marche jamais ces conneries…)

Arrivée à l’hôpital, échographie, verdict sans appel : l’embryon a cessé de se développer à 1,7 cm (début de 7e semaine de grossesse), j’entend à peine ce qu’il me dit, je comprend plus le français, hélas si…

On m’explique que je vais rester là cette nuit, que demain on me fera un curetage que c’est plus prudent, on me laisse seule dans une pièce sombre, longtemps, longtemps, longtemps…

Téléphone à mon amour, sa voix se brise, je suis brisée, j’ai envie de fumer une cigarette, de fuir, de rebrousser le temps, une sage femme passe, tente de me rassurer « vous en aurez un autre » j’ai envie de lui demander « je peux en acheter un tout de suite pour remplacer ? », je me retient, mon humour est toujours en vie même à ce moment là, j’ai honte je devrais pleurer…

On me trouve enfin un lit après des minutes qui ont duré des heures, ma compagne de chambrée heureusement n’est pas enceinte elle attend une opération de l’utérus, on doit lui enlever, j’entend des bébés au loin, je sors dans le couloir téléphoner, je croise une jeune maman et son bébé qui me fait un grand sourire complice, j’ai envie de vomir, je sors fumer une cigarette (ou deux…)

J’essaye de dormir, je me réveille en pleur, j’ai fais un cauchemar (j’ai rêvé que je courrais dans l’hôpital et qu’il n’y avait personne, au bout de plusieurs kilomètres, je trouve un docteur, je lui demande mais pourquoi je suis là et il m’annonce la perte de mon bébé, je m’effondre en larme et me réveille…)

 

Jeudi matin

 

Je suis en colère, je ne vois personne, je ne sais même pas quand je suis opérée, quand je sors,

On vient me dire que je ne serais pas opéré avant l’après midi, alors que je ne peux ni boire ni manger depuis minuit, une femme passe pour les papiers administratifs, elle me dit que je suis ici pour un suivi de grossesse, j’explose ma colère, elle repart penaude,

Vers 10 heures, un brancardier arrive et m’annonce que l’on part en salle, j’ai même pas le temps d’appeler mon amour, ni de faire pipi, je me demande si je vais leur pisser dessus quand ils m’auront endormi,

L’anesthésiste me fait mal en m’enfonçant l’aiguille dans la main, je sens que je pars, c’est flippant d’habitude je sens à peine l’aiguille, ça dure des secondes qui durent des minutes…

Réveil, c’est fini, tout s’est bien passé, ça me fait une belle jambe, mais bon vaut mieux ça que…

J’ai faim, me faudra attendre jusqu'à 14 h, mon amour arrivera aussi vers cette heure, j’ai hâte de le voir,

 

Jeudi après-midi

 

Vers 16 heures on m’annonce que je sors, j’ai hâte, je supporte plus cet endroit, un VHL (véhicule léger hospitalier) vient me chercher, le conducteur est marrant, il drague toutes les filles que l’on croise, il matte tout ce qui bouge en faisant des commentaires, il m’arrache un sourire,

Retour à la maison, enfin, entière moins un, mais au moins à la maison,

 

Plus tard

 

Je ne sais pas encore ce que je vais faire de ce blog, peut-être j’aurais envie d’écrire sur cette fausse couche, dans les semaines à venir. Je ne le ferme pas encore, écrire sur cette aventure me fait du bien, autant continuer à me faire du bien quelques semaines encore…

Puis j’ai espoir de pouvoir revenir vite pour un deuxième essai, peut-être pour vous raconter mon attente, mes courbes de température, le résultat mois par mois de mes règles…et un jour que j’espère rapide remettre une photo d’un test positif.

 

Bref, je ne sais pas trop encore…on verra au grès de l’envie d’écrire, je ne forcerais rien…

Merci de m'avoir lu et de m'avoir accompagner toutes ses semaines...

 

Posté par sayyadina à 08:18 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


Commentaires sur Ça sera pour une autre fois…

    Je vois que tu n'a pas décidé de fermer ton blog et tu as eu bein raison! Il faut parler de ce qui t'es arrivé car ton expérience peut aider d'autres filles! Je te di cela car il est arrivé la même chose à une amie et c'est grâce à des blogs comme le tien qu'elle a su que ce n'était pas sa faute etc...

    Posté par MaRJoRie, 07 avril 2008 à 23:42 | | Répondre
  • Merci

    En effet le blog est en inactif pour l'instant, mais je ne le supprimerais pas.

    J'espère même le refaire vivre un jour, je ne perds pas l'espoir...
    Mais dans l'attente si ça peut aider d'autres personnes j'en suis ravie!

    Sayyadina

    Posté par sayyadina, 13 avril 2008 à 23:35 | | Répondre
  • Ca ira

    Bonjour,
    C'est la première fois que je lis qqch qui ressemble à mon vécu. Tous ces échanges de femmes que tu peux lire sur Internet et qui se posent toutes les mêmes questions. Aucune réponse fiable, mais elles sont toutes à la recherche de l'espoir...
    Moi je désespère et je ne cherche plus de réponse. Ce sera comme ce sera, je ne peux pas tout maitriser et surtout pas dans ce domaine. 2 ans que l'on galère mais je ne te raconterai pas ici ma vie. Garde courage, demain est un autre jour, je te souhaite toute la chance possible pour la suite. Ca ira.

    Posté par ewenmoncoeur, 02 septembre 2008 à 13:34 | | Répondre
  • Emotion

    Ta petite histoire m'a beaucoup émue. J'imagine ce que tu peux ressentir, même si je ne suis pas passée par là. Mais tout au long de mes deux grossesses, j'avais cette peur qui me hantait de perdre mon enfant. Je te souhaite beaucoup de courage et par pitié n'écoutes pas les autres qui te disent, tu en auras d'autres. Cette douleur tu la ressentiras sans doute longtemps. Bises

    Posté par Ronron2a, 04 août 2007 à 08:32 | | Répondre
  • Je pense fort à toi... Vraiment. De tout coeur.
    J'espère que tu ne fermeras pas ton blog...

    Posté par Catherine, 04 août 2007 à 09:43 | | Répondre
  • On est là

    Même si, aujourd'hui, on va faire les clowns, je pense très fort à toi, à vous. On va le fêter ce putain d'anniversaire, mais je m'en tape royalement. Je veux seulement être un peu avec maman et faire comme si...
    GROS BISOUX

    Posté par mimidu4563, 04 août 2007 à 10:59 | | Répondre
  • De l'espoir...

    Petite Sayya, j'ai autour de moi un petit Matéo et une petite Eloane, témoignages que même quand dame nature se montre cruelle, elle sait se faire pardonner... Leurs mamans ont souffert comme toi, et sont aujourd'hui comblées. Je me souviens aussi que ce genre de paroles réconfortantes ne les ont pas rassurées et n'ont pas réellement apaisé leur chagrin sur le moment, mais elles ont été ravies de constater qu'on ne s'était pas trompées !

    Ne ferme pas ce blog, il ne va pas tarder à retrouver sa vocation première : l'histoire d'une naissance. J'en suis sûre.

    Gros bisous à Mezcal et toi.

    Posté par Didou, 04 août 2007 à 11:58 | | Répondre
  • Je comprends...

    J'ai 2 enfants mais je suis tombée enceinte 3 fois.
    Cette première grossesse s'est soldée par un oeuf clair, c'est à dire un ovule fécondé mais sans embryon viable...Une petite perte de sang vers 7 semaines de grossesse, écho à l'hôpital (un 1er mai, 7h d'attente seule car Chéri au boulot), on me renvoit chez moi en disant que tout va bien mais qu'il faut revenir une semaine plus tard pour vérifier la vitalité de l'embryon, une semaine à attendre et espérer. Deuxième écho: pas d'activité cardiaque, aucune évolution en taille, oeuf clair Madame, on va vous donner des médicaments pour évacuer "ça" plus vite... Interne glacial, blindé je suppose, il a fallu que je demande anti-douleurs et arrêt de travail.

    J'ai cherché par moi-même les réponses que l'on aurait dû me donner, pourquoi, comment, est ce fréquent (oui, 8 fécondations sur 10, énorme non?), bref, en gros, c'est juste une question de malchance...
    Je suis allée voir une gynéco (je n'en avais pas jusque là) qui m'a dit: "au moins, vous savez que vous n'êtes pas stérile", sur le coup je me suis dit que ça me faisait une belle jambe, mais au fond oui, c'est au moins cela!

    J'ai surtout eu du mal après parce que dans mon entourage proche, aucune fausse couche à déplorer, ma mère m'a juste dit qu'on en ferait un autre, c'est pas grave: j'ai eu envie de lui en coller une, sans rire! Donc aucun soutient, indifférence ou peur de ne pas trouver les mots, peut-être... En gros, passé la douleur physique, on considère que tout va bien, c'est fini, derrière vous.
    En ben non, c'est ballot hein?

    Et en prime, jamais personne n'a demandé à mon Chéri comment il allait lui (mal, très mal...).

    Il faut juste apprendre à ne pas culpabiliser, ne pas s'en vouloir.

    Avec le recul, je me dis qu'il vallait mieux que ça arrive dès le début qu'un peu plus tard.

    Vous n'oublierez jamais, vous y penserez juste un peu moins avec le temps...

    Je pense très fort à vous deux, vu la manière dont tu évacues tout cela par l'écrit, je pense que tu es déjà sur la bonne voie. C'est important de parler, d'écrire, de ne pas garder tout pour soi.

    Je suis désolée, parce que même en ayant vécu la même chose, je me rends compte que j'ai énormément de mal à trouver des mots qui pourraient te réconforter. J'ai juste envie de te serrer dans mes bras, en fait...

    Posté par Pascale, 04 août 2007 à 12:22 | | Répondre
  • Je suis de tout coeur avec vous dans ce moment si difficile à passer... Je vous souhaite de retrouver l'équilibre nécessaire au plus vite afin de reprendre assez de force pour retenter cette superbe aventure. En attendant, je vous embrasse tous les deux si vous le permettez et ai une pensée toute particulière pour votre petit ange.
    Courage à vous deux.
    Sincères gros bisous.

    Posté par sweet biscouitt, 04 août 2007 à 20:44 | | Répondre
  • Je suis désolée pour toi, pour vous. Je sais parfaitement ce que tu ressens, je l'ai vécu deux fois avant cette grossesse. Mais je n'ai jamais eu de curetage. La première fois, j'ai même attendu près de 3 semaines, que tout soit "évacué" naturellement. Et malgré la joie que j'éprouve aujourd'hui d'attendre mon fils, je n'oublierai jamais ces 2 pertes.
    Prends soin de toi, le temps atténue...

    Posté par bebecaro, 06 août 2007 à 08:55 | | Répondre
  • Ohlàlà, c'est terrible, je suis de tout coeur avec vous. On a beau savoir que "statistiquement" ça arrive, on espère toujours qu'on passera au travers des mailles du filet, évidemment.
    Si par hasard des sentiments de culpabilité t'envahissaient, dis-toi que la nature est quand même très bien faite, et que ce petit échantillon de vous n'était pas issu du "bon mélange". J'ai du mal à trouver les mots, mais je pense que tu comprendras.
    J'espère pouvoir continuer à vous lire, et je vous souhaite plein de courage, et d'avoir plus de patience que moi, qui compte les jours sur le calendrier de ma courbe de température...

    Posté par petit_scarabee, 06 août 2007 à 12:14 | | Répondre
  • je suis toute triste pour vous deux, je sais pas quoi vous dire. Comme Pascale, je n'ai qu'une envie c'est de te serrer fort dans mes bras. Certainement qu'il faut encore essayer, et qu'un ti bout arrivera mais oui, il ne remplacera jamais celui là... Ne ferme pas ton blog, continue à nous donner de tes nouvelles, on est là pour te soutenir, pour VOUS soutenir tous les deux, car oui le papa souffre aussi, il n'y a pas que la maman... Je vous embrasse fort tous les deux.

    Posté par Punkie, 07 août 2007 à 16:36 | | Répondre
  • Je suis moi aussi de tout coeur avec vous !! Je sais que tout ce qu'on pourra t'écrire n'apaisera pas ta douleur et encore moins les commentaires idiotes que pourront faire certaines personnes de ton entourage genre "au moins ça veut dire que ça marche" ou " tu verras tu oublieras dès que tu en attendras un autre " !! Bon non tu n'oublieras pas mais tu y pernseras différemment et tu surmontera ta douleur petit a petit !! Je suis passé par là et tout ce que je peux te dire c'est courage !!! Pour info on dit qu'on retombes rapidement enceinte après une fausse couche !! Même si c'est dur à croire ça a marché pour moi (Un mois et demi après la date fatidique)
    Je vous embrasse tous les deux et vous souhaite bonne chance !!!

    Posté par Manou, 07 août 2007 à 21:15 | | Répondre
  • Ton histoire me rend très triste.
    J'espère que vous surmonterez cette épreuve rapidement et que bientôt une nouvelle grossesse commencera.

    Posté par proff, 27 août 2007 à 14:21 | | Répondre
Nouveau commentaire