L’envie d’écrire me tiraille, mais pourquoi ce désir ne se manifeste pas par une envie d’écrire les nombreux articles que je dois faire et que mes collègues de travail attendent ?

Au lieu de travailler, je batifole, je me balade sur le net, je suis songeuse, mes pensées s’égarent sur cette grossesse entamée.

Question humeur, je sens bien les hormones, à mon avis ces hormones là sont du sud, comme mon sang chaud. En fait, tous mes côtés négatifs sont exacerbés, c’est cool, il va être ravi Mezcal !

J’ai la gueulante facile, l’humeur massacrée au couteau, le premier qui aboie je le mord et tant pis pour Pollux (le chien qui pue) s'il a le malheur de pousser le moindre jappement.

Bon j’exagère un peu, mais c’est incroyable, au lieu d’être aux anges, le sourire béat, j’ai les nerfs en pelote au moindre pet de travers. J’espère que cela ne va pas durer pour mon entourage et pour moi-même. Partir au quart de tour alors que tout le monde est sourire, c’est un peu moyen comme réaction !

Une autre réaction hormonale, c’est les envies.

Pour l’instant, je n’ai pas beaucoup d’appétit, je me force à manger deux repas par jour. Par contre, j’ai envie de goûter. Au début, aucune envie de laitage, et manger les seuls fromages auxquels j’ai droit, non merci ! Moi j’aime le fromage qui pue, au lait cru, un bon fromage de chèvre bien fait, à la croûte marron foncée mais faisons nous une raison, plus de « vrai » fromage pendant 9 mois. Depuis quelques jours, le lait me refait envie, faut dire que je dois en manquer puisqu’il faut en boire ½ litre par jour. Donc, j’ai acheté des céréales et je me fais un goûté : lait, céréales.

Donc comme je disais je n’ai pas un appétit énorme, remarque tant mieux, étant un peu en surpoids je n’ai pas nécessairement besoin de trop grossir dans les premiers mois. Ce qui me gène surtout, c’est mon ventre. J’ai déjà un ventre « naturellement » (enfin plutôt lié à mon surpoids) d’un femme enceinte de 4 mois (ou plus). Je le ne verrais pas s’arrondir au début, ce qui me désole. Par contre, on me laisse déjà la place dans le métro et les bus comme depuis plusieurs mois, avant je disais rien culpabilisant un peu de laisser croire que j’étais enceinte, maintenant je suis toute fière…

Je n’ai pas d’appétit mais j’ai des « envies » de manger toutes les choses interdites ! Le fromage au lait cru comme je l’ai dit précédemment, mais surtout les coquillages et crustacés. Tous les samedi on mangeait des bulots (une sorte de rituel), et là faut que j’arrête alors que je rêve de bulots, d’amandes, de moules, de crevettes….Arggggg ! J’arrête car même à 10 heures du matin ça me donne envie !

En vrac :

J’ai enfin trouvé d’autres blogs bien (je remercie surtout Mélanie de m'avoir donné un lien qui m'a permis ensuite d'en trouver un autre), je les mets en lien là sur la droite.

Je continue mon masochisme à propos du nombre de cigarettes fumées. Histoire de m’auto culpabiliser.

Samedi : 2 ; dimanche : 1,5 ; lundi : 2,5….